Avis de la Presse

Photo du film Drive

LE MONDE

« DRIVE s’inscrit dans la lignée des Heat de Michael Mann, un grand film criminel du cinéma américaine »

 LIBERATION

« DRIVE démontre la capacité de Refn à traverser avec panache les codes visuels du film noir permettant à Ryan Gosling de briller comme jamais »

20 MINUTES

« Sublime polar qui concilie cinéma d’auteur et oeuvre grand public »
« Une sensation unique […] ce polar met le spectateur en apesanteur dans un conte urbain dont une citée tentaculaire est l’écrin »

LE FIGARO

« Ryan Golsling imprime une séduction diffuse, à la Steve Mc Queen ou à la Clint Eastwood »

L’EXPRESS

« Nicolas Winding Refn, réalisateur du très réussi DRIVE, reste comme la belle révélation de cette édition du festival de Cannes »

LE PARISIEN

« Porté par une musique pop comme sortie des années 1980, DRIVE multiplie les ralentis et réussit un mariage improbable entre la romance la plus délicieusement fleur bleue et un déchaînement de violence qui rappelle le cinéma sud-coréen, union contre nature qui trouve son paroxysme dans une séquence d’ascenseur absolument sidérante »

LES INROCKUPTIBLES

« On reste impressionné par la mise en scène de NWR, bloc de granit sans faille ou presque qui, à la façon d’un Paul Verhoeven, augure d’un bel avenir de maverick européen à Hollywood »

TELERAMA

« Nicolas Winfing Refn a réussi à fondre voiture et cinéma, en honorant leur fonction première : nous transporter »

PREMIERE

« DRIVE, hâtivement présenté comme un pastiche des thrillers 80’s de William Friedkin et de Michael Mann, propulse enfin son auteur vers la stratosphère des grands »

Box-office

Photo du film Drive

Le film a réalisé de meilleures recettes cumulées à l’étranger qu’aux États-Unis. Le box-office mondial atteint, en fin de distribution, 41 114 477 $ et 35 060 689 $ aux États-Unis, soit au total 76 175 166 $.

Le film, doté d’un budget assez modeste au regard des critères hollywoodiens (15 millions de dollars), réussit un bon démarrage au box-office américain, atteignant la troisième place et réalisant 15,6 millions de dollars de recettes.

Après 21 semaines de diffusion, le film totalise 35 millions de dollars de recettes.

Pour l’année 2011, le film se place 92e du box-office américain, alors que le film n’est classé que 16 semaines sur 5297,98.

La France est le deuxième pays en termes de recettes avec plus de 13 millions de dollars.

Le film a démarré à la deuxième place avec 467 609 entrées, avant d’atteindre le million d’entrées (1,04 million d’entrées) lors de la troisième semaine, pour finir avec près de 1 494 266 spectateurs.

Suivent ensuite le Royaume-Uni avec 4 693 696 $99 et la Belgique (1 095 013 $).